Ce qui est intéressant à Marseille, c'est que bientôt, ce sera la plus grande maison de retraite de France.

Cela n'est pas encore advenu, car il s'agit des futurs retraités, pas ceux là qui s'imaginent n'y être en réduction d'avec l'ennui aux résidences dans les littoraux et campagnes du XX siècle, mais ceux qui, bien plus avisés, comprennent qu'être nombreux en ville et entre soi et parmi beaucoup d'autres, cela n'a pas de prix, si le soleil et l'extraordinaire beauté du site ajoute, avec son environnement pas très lointain, ainsi que cela compte comme ailleurs nulle part avec le nombre des existants.

En 2013, Marseille sera capitale Européenne de la culture, on craint le bide....

Non pas, qu'avec Berlin pour comparer, elle soit culturelle éminemment, mais plutôt qu'elle l'est plus que Berlin sporadiquement, entre-temps bien cachée, dans valeureux replis, tellement "pègue la connerie"et ne se comprennent pas les coups de boule.

Qu'elle se cache, cela est tant mieux, car elle intime fierté de se montrer si elle le veut!

Cette sporadicité, elle est trouble pour le regard extérieur, c'est une ville de repli, parce que là, tout y vient qui n'osera jamais s'y démontrer.

Drôle de drame, s'il faut être capitale de la culture!

Mais bienheureux lieux.

Je vais essayer d'expliquer cela à mon président, pourvu que Gaudin ne le gonfle pas avec ses "connarderies", mais bien sûr, je suis tellement tacticien, que je sentirais à temps si Gaudin doit essuyer les plâtres (c'est mon métier!),ou si je dois me retirer (du chantier, pas de l'envie de construire!).