Zenblabla & la morale

29 novembre 2012

DARWIN, le retour.

Ouf!

Je commençais à desespérer..., je ne disais plus rien, je pensais que les brins dans la pelote se pelotonnaient avant qu'ils ne sachent exprimer leur spin qui nécessairement virerait à droite....
Rien, observant les actuelles agapes intra-UMP règnantes n'aurait pu m'agiter!

Hélas, hélas, hélas!
Tandis que la communauté internationale met en garde la gauche au pouvoir pour son affiche dangereusement retardataire en néo-libéralisme, sa tardive mise en oeuvre en fabrique assumée de pauvres gens, il apparait un Beigbeder.
Non pas celui qui limite l'amour à trois ans, ...un autre, celui qui explique la concurrence en viatique de l'économie, ainsi que Charles Darwin aurait rendu compte, comme cela serait en un sens compris qui se transmette avant l'assènement du dit personnage politique, Charles qui disserte d'économie.


Je ne triche pas, c'est ici:

http://www.franceculture.fr/emission-du-grain-a-moudre-les-nationalisations-sont-elles-une-solution-2012-11-28
Je pensais benoîtement que de tels propos s'érodaient par eux-même, dès la sixième du collège!
Pourtant nous sommes en face de dignes représentants de la nation, quand bien même leur zone de prolifération ferait rêver de votation, ainsi que pourrait être la votation un phénomène extraordinairement naturel!

Cela fait quand même lurette que je m'offusque d'une insidieuse interprétation de la prédiction assez bien vérifiée de Charles Darwin, l'usage qui est fait de ses découvertes, non pas par voie de conséquence, plutôt par voie d'assènement...
Il y en a toujours qui vous diront Darwin expliquer la simple disparition du faible, pour seule enseignement qui vaille...
N'empêche, Darwin n'explique pas la non disparition de la moule, celle qui empoisonne malgré l'industrieux humain, tellement l'apparition de l'algue rouge s'expliquerait du fait de l'homme!
Et Monsieur Beidbeger d'emboucher Darwin pour faire propos..., comme si de rien n'était!!!
Je ne triche pas, c'est ici: http://videos.arte.tv/fr/videos/les-algues-tueuses--7073316.html

 

Pour tout dire, il y en a un peu marre des splendides reportages menés à travers la terre, qui commente pour faire trame tellement l'admiration de la ressource de la nature peut encore étonner, avec un Darwinisme à deux balles.
Je ne triche pas c'est presque partout:

par exemple....

http://www.franceculture.fr/emission-du-grain-a-moudre-les-nationalisations-sont-elles-une-solution-2012-11-28

ou ca:

http://pluzz.francetv.fr/videos/les_lionnes_blanches_de_timbavati.html

 

ca:http://pluzz.francetv.fr/videos/terres_sauvages_de_russie.html

etc...

 

C'est guère supportable d'entendre un responsable politique user d'entendements débiles, ceux qui dirait Darwin ne pas expliquer l'adaptation par une lente et très longue adaptation à un milieu, mais l'entendement qui explique que l'économie régirait la subite aparition des milieux, suivant on ne sait pas bien quelle doctrine, alors la reproduction étant selective sur une ou deux générations, voire quelques épisodes de crise boursière, voire l'une ou l'autre élection!!!

Bon..., il faut être tolérant car en période de crise c'est l'imagination des cadres qui s'agite!
Mr Beidbeger, essayez le pilori de l'UMP, certainement que cela conserve!

Posté par Zenblabla à 03:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]


06 juillet 2012

Faut englober le boson, ou ..."arrêtons" de peloter!!!

En pelote, les media sont premiers à supposer, considérer..., et instruire le cas de la pelote..., en une manière la plus englobante qui soit, en nages de maquereaux pour autant....
Le fait nouveau, c'est d'avoir subitement à englober le boson!
Quelle tuile!

Pour chaque tribu, l'empathie à trois bandes est palpable...
Quoi des brins ou de la pelote faut-il sauver?
La pelote ça roule...., les brins?
Bohr ions!

Depuis le temps que j'essai de prouver à un copain peintre qu'il est facho, il ne comprend toujours pas ma démonstration, même s'il reconnait que ses arguments comme je le lui démontre impliquent pour autant "l'élimination" de l'autre à peine désigné
(Pour lui certains gênent, et au commencement d-les intellectuels, puis d-les fonctionnaires, ensuite la liste de tous l-des protégés par la loi....)

Un peintre, un vrai,il a une sensibilité au monde très particulière, sensibilité inextinguible pour cause.
Il est absolument convaincu s'il pense qu'il exprime comme cela est normal, ce qui est bien vrai sachant que le genre de normalité impliquée a une étendue limitée.
Puisqu'il ne vote jamais et pour cause, ce qui va le convaincre ensuite, c'est que l'augmentation du nombre des personnes qui se saisissent de ses arguments prouve la validité de ses arguments.
Si le nombre augmente, fusse-t-il moyen, le peintre ne démodra plus de ses arguments...

Ainsi, s'il lui est prouvé que son propos entraine l'élimination de l'autre il dira:

-"Sûrement pas, je ne me permettrais pas"
Ensuite dira-t-il, sans avoir jamais été Sartrien:
-"Mais ces autres, ils gênent"
Et pour preuve:
"De plus en plus de gens le disent"
Et le voilà devenu lyncheur...qui s'ignore!

Lynchage, lynchllag, c'est déprime , autant qu'en crise l'argent ne propose plus contre-valeur, de la forme sociale minimale!
Assentir, et tout cela sans douter, cela nous ramène de tribus en cavernes:
On dit Hugh!!!
...mais cela se prononce Higgs.

Posté par Zenblabla à 21:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 juin 2012

Ministère de la Pelote?

C’est l’histoire du doute concernant la validité du brin dans la Pelote.
Plus loin que le doute, menant procès, avec la Loi on dira facilement que tel brin ou tel autre n’est pas correct.
Pourtant, rien ne dira, sinon l’expérience, si par jugement retirer le brin de cette Pelote laissera cohérente et toujours, cette pelote obtenue par soustraction d’un brin, être la Pelote….
Ni si composer une nouvelle pelote avec le brin jugé ne produirait pas une plus importante autre Pelote!

Bon, j'étais Ministre de "On ne sait quoi"
Mon Président, qui entend requalifier, il faut bien, m'a demandé deux ou trois propositions chiffrées....
Le Ministère de la Pelote, a été ma seule proposition.
C'est pas ça qui va me rendre démissionaire sous préavis..., no risk!

Posté par Zenblabla à 22:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mai 2012

L'histoire écrase les plats.

Ben oui, quoi?

Posté par Zenblabla à 21:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mai 2012

Quel gouvernement?

Bon, voilà, c'est fait....

Je serai à coup sûr reconduit en mes fonctions.
Je serai encore Ministre et j'aurai indéfectiblement à accompagner mon nouveau Président.
Je serai encore Ministre de "On ne sait quoi".

Ma tâche ne sera pas simplifiée, puisque le motif s'est largement étendu.

Je vais regretter Mr Henry Guaino, lui qui s'était tellement attaché à prouver, malgré le talent, ce que l'on savait forcément, même si...
Il me faudra me réunir, afin de mieux diluer entre plus nombreux..., dure tâche!

Faut commencer comme ça:
http://www.youtube.com/watch?feature=fvwp&NR=1&v=y9BDUYxy9N0

Posté par Zenblabla à 11:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 avril 2012

Faut calfater!

Les gestionnaires, communiquants et autres organismes, surtout en politique, ils calfatent de tout bord.
C'est pas la peine de dire la route, le point, l'amur, le port, la destination....
Ces corps ne sont pas intermédiaires, ils sont simples corps, et ils font tains.
Ils travaillent, c'est valereux si même pas financé!!!
Ils font par omissions, ils sont les braves missionaires.

Posté par Zenblabla à 13:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 avril 2012

La SNCF fait toujours plus fer!


Ainsi ce jour, étant au guichet pour retirer un billet, par la sueur sans odeur, étant déjà acquit sur internet, il m'a fallu m'aventurer...

D'abord pour éviter un sbire à l'entrée de "l'espace-vente", celui qu'il aurait mieux valu gager payé à ne rien faire alors qu'il m'enjoignait lui dire ce que je faisais là...
L'obstacle franchi suivie de sa disparition téléphonante, puisqu'on se demanderait ce que cela pouvait bien lui valoir une telle indication, celle comblée d'évidence étant donnée l'immense attente, suivons la voix...

Ensuite, je demande au guichet comment faire pour payer en espèce un ticket, puisque c'est un mode de paiement....
M'est indiqué une case à cocher "qui n'apparaît pas toujours" sur le site!
Bonjour la confidentialité "pas toujours", mais aussi l'indication du but, supprimer les guichets où toute confidentialité peu à peu déjà s'amenuise.

Ma fille me rejoint, qui vient d'acquitter une amende de 5€, parce que le ticket que lui avait vendu la machine à la gare du village de sa grand-mère ne lui avait rien dit d'autre que payer 3€,
...tandis c'était 4€, pour cause de période blanche!

J'ai demandé au chef convoqué, celui qui est obligeamment et très rapidement venu à ma demande, le remboursement des 5€ d'une amende, à notre entendement entre tous il semble injustifiée....
J'ai été stupéfait par le motif du refus depuis une si ridicule requête:

"Il y a suffisamment d'informations et de publicités" qui trainent un peu partout dans l'espace public et dans les zones SNCF, pour qu'il soit tout à fait connu et absolument d'entendement public, que ma fille transitait en période blanche, ce que, autant elle que sa grand-mère n'était pas sans savoir d'évidence ..., et au point que même les machines SNCF qui vendent des tickets dans les gares, fussent-elles vides, l'ignorent!

C'est un peu comme s'il fallait s'attendre à payer une amende, si lors d'un contrôle en buanderie il nous fallait payer l'amende de ne pas utiliser OMO!
Mais, surprise, pas de contrôle en buanderies!!!

Par la suite, ma fille qui voulait quand même savoir comment elle devait savoir comment cela marchait avec la SNCF et grâce à cette société ferrée, me reprocha de ne pas avoir réussi à récupérer les 5€, m'être emporté plus tôt que viser efficace!!!
C'est comblé....
N'avait-elle pas entendu, entre chef et guichetière, puisque je lui avais dit, "viens, on va se débrouiller autrement", le débriefing suivant:
"Quelle éducation!"

Inutile de préciser que ma fille, très soucieuse de savoir comment échapper à l'amende obligatoire, m'a entrainé vers une borne de vente de ticket qui ne proposait rien d'autre qu'une vente à trois € le ticket pour le trajet, période blanche ou pas...., elle voulait juste savoir comment faire juste!
Elle est adorable avec ces reproches, mais la SNCF prévendrait-elle de tels reproches?

Ce serait pendable n'est-il pas....
Faut y aller en ré-ferrés!!!

Posté par Zenblabla à 17:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Galère!

On se demande!
Sommes-nous dans une galère à pédales ou dans un pédalo à rame?
Au delà l'importante question du transbordement de l'un à l'autre modèle de bateau qu'impliquerait l'élection présidentielle, celle de l'éventuelle fabrication d'un vaisseau hybride à sa suite, la probabilité que ni transbordement ni fabrication suivra l'élection est la plus forte.

Toutefois, dans cette navigante galère, il faudra bien, puisqu'il le faut toujours, désigner quelques vigilants...
On ne sait plus très bien si pédalant d'un pied et ramant d'une main, ce ne serait pas, et le restera pas, à contre-sens.

Et pourtant, beaucoup de candidats et de commentateurs-  les rameurs potentiels(?)- ne prédisent que l'embarquement avec son billet de l'élection, et s'imaginent encore les pieds sur la terre ferme!

Ne se préparent, semble-t-il, que réservées chaloupes, et promesses de chaloupes, et regards mis au point dans le pixel de la longue-vue!

On aimerait bien quelqu'un qui consulte la météo, un autre qui organise les services de secours et les plans des ports et celui des refuges...
Après tout, c'est la mer!
Alors on choisirait un capitaine qui resterait à terre parmi ceux qui y sont?

Inutile d'invoquer le ciel puisque nous sommes déjà embarqués dans une mer de fric, cela depuis longtemps.

Posté par Zenblabla à 09:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mars 2012

Morale et réthorique...

http://www.dailymotion.com/video/xpppeg_les-matins-henri-guaino_news?start=37#from=embed

C'est ce matin l'écoute de Mr Guaino sur France culture.
En moralité, il introduit une sorte de violence assez curieuse...

Si on l'écoute bien, en morale, il suffirait d'être comme soi, à preuve d'être issu de pauvreté et insoumis à cette contingence, et à moins d'être soumis à qui n'est alors pas comme soi...
Tout le paradoxe de la morale est là gommé nettement.

Pas de discussion:
Le monstre n'est pas celui qui le montre!

En prime, le retournement des causalités...:
N'est pas scientifique qui veut!
Liberté individuelle d'un coté, droit de se défendre de l'autre...:
Moi qui croyais que c'était pareil!
Pas de confusions en causalités...

La rhétorique semble être la nouvelle causalité en politique!
Puisque l'effet, là, précède la cause...
En sorte de violence?
Finalement, je dois être amoral, ainsi sois-je, et auto jugé!

Posté par Zenblabla à 22:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mars 2012

Aujourd'hui, un jour important dans la campagne électorale !

 

C'est l'histoire de l'extraordinaire valorisation ordinaire de la proposition entrepreneuriale et marchande, comme nos Présidents si « able » nous en croasse l’expansion....
Il n'est de valeurs que d'hommes !

Or donc un jour, j'allais dans une grande démonstration d'agriculteurs, qui « avaient bien faites les choses », avaient donc préparé un parking dans les champs pour bien dix mille véhicules.
Mottes de terres et cailloux aidant, mon pot fût d'échappement, et en fut déchiré.
N'empêche, c'était belles vaches et concours de tracteurs, et même beaux bio parterres d'exposition de fleurs et de légumes.
Mon Président, lui-même, y fut présent....
Y'a pas, ça déchirait !

Bien plus tard par la suite, se posa la question de la réparation.
Les exposants furent naturellement, comme mathématiquement, au dessus comme plus petits.
Restaient entrepreneurs et marchands....

Or donc, la Société Holtz sous bannière « plus grande longueur » proposait « GUN GUM », bandage échappement spécial pot, pour une réparation rapide et durable sans démontage.
Vive leurs ingénieurs !

Restait plus qu'à découvrir un revendeur...
Y'a pas, y'avait « Feu Vert »

...genre à qui on pense en premier quand inévitablement on passe à coté.
Là le Kit à environ15€, pour une bande de métal à serrer sur la plaie du pot (comme un bandage en pharmacie) avec bride crantée de serrage adoubée d'un genre de feutre.
Je prends, j'peux pas payer un pot à une voiture qui, bien qu'excellente européenne et pleine d'histoire, ne passera pas le contrôle de bientôt....

Par hasard, étant chez Casino, j'y vois l'identique Kit avec erreur d'étiquetage :
1,79€ le même kit, quitte Kit, j'en prends deux!

C'est là que la campagne pulse un max !!!
Je retourne chez Feu Vert pour récupérer mes treize euros, vous vous en doutez !

Là...
Veulent pas, veulent me donner un bon d'achat...dans le magasin même, pas où mes pas bien loin m'amènerais chez eux...
Las là, je sais pas quoi acheter parmi leurs machins improbables (J'ai trouvé, je m'ennuyais ferme, chez eux un truc obligatoire fluo genre gilet pour cas de panne à 5€, tandis que je venais d'acquérir la même chose pour quelques centimes d'euro..etc !

Faut dire que je cherchais partout les obligatoires test éthylomètres, étant prévu un voyage encore plein d'imprévu....
Rupture chez Feu vert...
Donc, je m'échauffais tant que je fus finalement, mais avec d'extraordinaire déperditions partagées de part et d'autre, remboursé en liquide de mon achat récent.

La suite est seule intéressante :
Installé sous le châssis avec le bandage garanti dé-coupable à merci, la bande de serrage me stupéfia...
Elle présentait une bride de sept centimètres environ, tandis qu'elle présentait autant des crans parfois distant de quinze centimètres !
N'importe quel mathématicien, fusse-t-il ingénieur, en conclura qu'une chance sur trois que l'objet fasse fonction découlera du fait...

Cela échapperait-il aux marchands, aux politiques ?
Dure question !
Merci à Casino, avoir vendu pour rien ce qui ne vaut pas vraiment !

Moralité ?
Ventes sous blister valent bien doctrines sous blister !


Posté par Zenblabla à 18:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]