Ainsi ce jour, étant au guichet pour retirer un billet, par la sueur sans odeur, étant déjà acquit sur internet, il m'a fallu m'aventurer...

D'abord pour éviter un sbire à l'entrée de "l'espace-vente", celui qu'il aurait mieux valu gager payé à ne rien faire alors qu'il m'enjoignait lui dire ce que je faisais là...
L'obstacle franchi suivie de sa disparition téléphonante, puisqu'on se demanderait ce que cela pouvait bien lui valoir une telle indication, celle comblée d'évidence étant donnée l'immense attente, suivons la voix...

Ensuite, je demande au guichet comment faire pour payer en espèce un ticket, puisque c'est un mode de paiement....
M'est indiqué une case à cocher "qui n'apparaît pas toujours" sur le site!
Bonjour la confidentialité "pas toujours", mais aussi l'indication du but, supprimer les guichets où toute confidentialité peu à peu déjà s'amenuise.

Ma fille me rejoint, qui vient d'acquitter une amende de 5€, parce que le ticket que lui avait vendu la machine à la gare du village de sa grand-mère ne lui avait rien dit d'autre que payer 3€,
...tandis c'était 4€, pour cause de période blanche!

J'ai demandé au chef convoqué, celui qui est obligeamment et très rapidement venu à ma demande, le remboursement des 5€ d'une amende, à notre entendement entre tous il semble injustifiée....
J'ai été stupéfait par le motif du refus depuis une si ridicule requête:

"Il y a suffisamment d'informations et de publicités" qui trainent un peu partout dans l'espace public et dans les zones SNCF, pour qu'il soit tout à fait connu et absolument d'entendement public, que ma fille transitait en période blanche, ce que, autant elle que sa grand-mère n'était pas sans savoir d'évidence ..., et au point que même les machines SNCF qui vendent des tickets dans les gares, fussent-elles vides, l'ignorent!

C'est un peu comme s'il fallait s'attendre à payer une amende, si lors d'un contrôle en buanderie il nous fallait payer l'amende de ne pas utiliser OMO!
Mais, surprise, pas de contrôle en buanderies!!!

Par la suite, ma fille qui voulait quand même savoir comment elle devait savoir comment cela marchait avec la SNCF et grâce à cette société ferrée, me reprocha de ne pas avoir réussi à récupérer les 5€, m'être emporté plus tôt que viser efficace!!!
C'est comblé....
N'avait-elle pas entendu, entre chef et guichetière, puisque je lui avais dit, "viens, on va se débrouiller autrement", le débriefing suivant:
"Quelle éducation!"

Inutile de préciser que ma fille, très soucieuse de savoir comment échapper à l'amende obligatoire, m'a entrainé vers une borne de vente de ticket qui ne proposait rien d'autre qu'une vente à trois € le ticket pour le trajet, période blanche ou pas...., elle voulait juste savoir comment faire juste!
Elle est adorable avec ces reproches, mais la SNCF prévendrait-elle de tels reproches?

Ce serait pendable n'est-il pas....
Faut y aller en ré-ferrés!!!