Nous savons « le » mépris, « fourteen years ago.. , in sixteen.... »

 

« Faudrait pas que tout se mélange ! »
Alors, pourquoi tout est-il inexorablement mélangé ?
Ainsi aussi autant qu'alors ...(remarquez l'enchaînement),

...cela fait qu'inexorablement, on vous demandera :
« Mais, que veux-tu dire, en fait ? »

Celui qui va lire, s'il ne comprend pas que je lui préfère l'ennui généralisé à moins qu'il ne suggère toute embûche à l'ennui, même spécialisé, il ne comprendra rien....
Et tant pis tant mieux, c'est tristement égal !

Mon Président, tandis que cela ne lui est pas égal, d'urgence, D'EXTREME URGENCE, Il, lui-même, doit faire une formation.
...Doit se former à la gestion de la doxa versus les « Marchés »...

Y'a bien trop de marchands, sont beaucoup trop nombreux, semblent être dominants, mais s'essoufflent entre eux, et ainsi qu'entre-nous, entre tous.
Sont l'ennui incarné....
C'est dramatique et pas drôle, sauf pour d'attendus détachés, qui font sorte de réduction consensuelle, étant conformes au dogme, alors autant amenuisés que justifiés dominants.


Qu'émulent-ils, ces marchands conformes, suivant le dogme ?
Ailleurs émulent-ils, certes, en croissances compassées, mais ici...., rien.
RIEN DONC!

Pire, ils augmentent l'ailleurs !
D'ailleurs, cela est bien connu, l'ailleurs n'est pas ici.

« Les marchés », valant trop marchands nombreux se prosterner, ils ne valent plus rien qui vaille en réalités...
Ils ne valent plus qu'en manière de vérité.
...et en « vérités », l'ennui revient en toutes les fenêtres !

ENNUI ! PITIE !! REVIENS PAR LA PORTE !!!
Et sois gageure du stage !