De mon vivant, j'ai toujours absolument refusé servir, pour les domaines réservés de mon acte, toute monumentalisation de l'espace public inconséquente, avec l'architecture...
Cela ne veut pas dire que je n'apprècie pas, et même encence avec elle presque pour tout, cette monumentalisation menée de manière circonstanciée, par quelques Présidents, et pour quelques oeuvres.
Les augmentations, par la monumentalisation, sont choses rares et valent pour autant!

Cela fait lurette que l'idée de monumentaliser le simple habitat, cela fut rejeté....
Et cela fait lurette, puisque cette idée était inatégnable, fausse même comme je l'imagine, que l'habitat cantonne aux surcoûts du vernaculaire, du stupide actualisé si du traditionnel reconductible!
Avec vous, fleurissent les nains de jardin!

Entre le monumental indiférentiable public, et le stupide parfaitement à reconduire privé, vous avez choisi votre camps:
La promotion du stupide, en regard de l'aténuation du public, est votre choix hérité, impossible à remettre.
Par exemple, un avion, son coût de réhabilitation dépasserait-il le bon goût du neuf, mieux vaut annoncer la réhabilitation d'une viellerie acquise d'occase en aviatioin, fusse-t-elle hors de prix suite aux réhabilitations!

Mais sachez-le, car à coup sûr vous l'ignorez:
Les surcoûts de votre parti pris, le financement privé du simple logement, ce n'est pas par ce qu'il ferait la nique aux financements publics de tant de monumentalisations, que finalement, il balance tellement de gens dans la rue!
Rendez-vous compte!
Le financement du simple habitat, vous l'avez depuis longtemps perdu de vue!!!
Vous l'ignorez totalement....C'est grave!