Sont tous en vacances, ceux que j'administre...
Remarquez, c'est pas moi qui le leur reprocherait, j'me tape tout le boulot quand même.

Dois-je les envoyer ballader alors que déja c'est le cas, ainsi  qu'ils l'entendent?
En tant que Ministre de "on ne sait quoi", j'entends que  subitement, à cause des Ricains, il y aurait un problème de cash!

Faut que je dise officiellement à mon Président que c'est pas à cause des Ricains, mais à cause des pays qui "emmergent", qu'il y a un problème de cash.
Mais il le sait déja, et en fait, ce que je voudrais lui sussurer, c'est que la Lybie n'est pas tout à fait un pays qui risque d'emmerger...

Le risque, mais la précaution, voilà qui en impose aux marchés!
L'impôt ressurgit, vive l'impôt!
Faut qu'il fasse semblant de le prôner,l'impôt, puisque c'est maintenant de sa poche qu'il doit le faire apparaître, en vérité le dire, en réalités le réaliser.
Poche gauche, poche droite?...et pour les gogos poche revolver?

Va-t-on sacrifier l'ensemble de mon personnel, lui promettre la Sibérie nouvel Eldorado?
Convention de l'argent, tu recommences à peser...