Vous l'aurez compris!
Il ne sert pas à grand chose d'exprimer ici, tant que le remaniement n'est pas intervenu.
Je remplis les vides alors...

J'ai hâte qu'il soit enfin opéré, ce remaniement, alors pouvoir mieux dire les réalités, dès lors que je saurais pour de vrai mes nouveaux collègues.
Vous le savez, je pourrais quand même commenter, tellement ils sont priori collégialement interchangeables ces potentiels collègues, et pourvu qu'ils adoptent la même liberté de ton que le président de la République.
Reste un écueil difficile à surmonter, afin de promotion, celui de l'intonation, du phrasé, de la rhétorique en toutes circonstances.

Comment un adolescent de treize ans et demi, pourra-t-il adopter l'accentuation phonétique du président dans ses discours publics , celui pressenti qui, à priori, vient tout juste de muer?
Au dernier conseil, j'ai glissé "out off record", l'idée que le plus jeune de nos ministres soit de surcroît un muet authentique.
Ah, cohérence, quand tu nous tient!