...ça y est, ça tourne!
Soit que mon président soit réélu, soit qu'il le soit pas....
Le drame de l'équipe de France est tel, que le fait qu'il le soit est dramatiquement grand, et que dans l'épreuve on se tiend les coudes

Pour moi, cela ne changera rien, je serai encore ministre d'"on je ne sais quoi", même en cas de DSK, avec lequel cela serait plus difficile car il serait en similitude, comme contempteur des valeurs, et qu'il trouverait (cet imbécile!) avoir à jeter le personnel comme il se doit pour leurrer en remplacements.

Comment pourrait-il faire,troquer quelconque classe moyenne advenue en classe supérieure, par une classe supérieure confite en classe moyenne, tout cela ,sans changer le personnel?
Cela me semble impossible!

Vont s'opposer deux écoles, l'une exposant la rupture, l'autre la continuité.
En rupture, je risque d'être conservé, mais il faut rompre avec la rupture...
En continuité, je risque d'être remercié,mais il faut continuer en continuité...

Dans tous les cas,je suis aussiinfatué qu'unministre, je suis essentiel à l'appareillage des valeurs publiques.

Mon poste parait solide!