Ben,
maintenant qu'on sait que les produits financiers sont frelatés, paraît qu'il suffirait de réguler!
On sait pas trop si simplement le sang est atteint, ou si c'est l'organisme qui est irrégulier....
Docteur, nous sommes au XV° en méthodologie apothicaire.
Un grand siècle, les saignées, les sangsues pour réduire l'apoplexie autant que tout ce quoi d'autre on ignore.

Je vais demander à mon collègue médecin international comment il pense, pour étayer mon rapport au président.
Le chef, le voilà qui doute de l'argent, ....un comble pour qui fait à l'argent aveugle confiance, à la justice scène d'objectivité, spectacle ferme car relativement à jour, ainsi qu'il sied au avocats!

L'argent, fait traditionnellement pour racheter toute culpabilité, et aujourd'hui en modernité la racheter par avance sur un mode universel, a permis d'enrayer la tentation mortifiante du talion.
Certes!
Mais le talion revient par la fenêtre, puisque le peuple grec ne pourra honorer sa dette, raison pourquoi cette dette ne cesse d'enfler, et autant pourquoi elle ne cesse d'être impossible à recouvrir.

Dans ce cas, il y aurait-il maladie du sang?
Et pourquoi?
Quel organe, plutôt que devoir être régulé, a-t-il disparu?
Je sens que cette conclusion va régaler mon président, partir à la recherche de l'organe disparu...

En plus, cela me rappelle la fois ou ma petite fille, déjà peine 5ans, m'a demandé:
-"Papa, tu connais tout le monde?"
-"Non" répondis-je.
-"Et bien moi, je connais tout le monde!" elle rétorqua!

Aujourd'hui, j'ai bien du mal a lui expliquer pourquoi, même si les logements sont déjà fabriqués, sont apparus, sont là, pourtant ils doivent encore être payés.
J'ai encore plus de mal a lui expliquer pourquoi, un million de logement ont disparu, puisque ils manquent, parce qu'ils seraient trop chers.
La maladie du sang se précise...