Sûr, il faut interdire la lapidation, et cela de façon urgente,

cela deviendra cause républicaine, autant être prévenant.

Je le pense très fort:

Mon Zorro national m'a montré la lumière!

N'a-t-il pas dit déjà, aux entre-faits que s'il ne détestait pas Sartre,

toutefois il ne méprisait pas Aron,

alors je le veux comme guide!

Plus loin, ne fut-il pas magistral expliquant que s'il y avait fort peu de holdup de banque, ce n'était pas une raison pour crier haro sur la législation interdisant le holdup.

Ou bien que partout où il y avait criante injustice, il ne pouvait s'empêcher de s'y rendre,

alors crier plus fort.

C'est mon Zorro!

Surtout que s'il parle si bien des masques, et comment ils doivent être,

c'est pour nous dire l'ailleurs où,

à vrai visage et vraiment découvert,

impitoyablement nos valeurs se démontrent,

se démasque sans relâche le mal s'y déroulant.

Avant régler son sort à la lapidation,

étant déjà  réglé le sort du vol en banques,

la chose républicaine interdira le voile.

La souffrance masquée est ainsi dénoncée,

dans un subtil ailleurs qui apparaît ici.

La république doit secours et protection,

a tous ceux et toute celles s'y voulant de leurs vœux,

et avant qu'elle n'expulse, avant même qu'elle n'accueille,

faire tragédie des mères avant qu'elles ne soient femmes!

Le devoir d'être enfant fait tragédie du droit.

Mon Zorro, au secours des femmes battues,

battues ici, battues ailleurs,

démasque encore et démasque toujours!

Comme il doit avoir des ampoules mon Zorro,

qui illuminent mon cerveau et font souffrir ses pas.

Chaque jour il doit courir au chevet de million de françaises,

et il rechigne pas à passer les frontières.

Il a bien vu Besancenot!

Il distingue tant de choses!

Besancenot n'est pas un simple recéleur du mal, c'est un provocateur,

c'est un pêcheur de suffrages.

Mon Zorro, il dit bien les rôles, et chacun à sa place!

Les pêcheurs de suffrage qui pêchent dans la réserve,

Y'a que les garde-pêche qui peuvent y avoir droit!

Un moment, j'ai pensé au ministère de l'indignation pour qualifier mon ministère.

Mon Zorro y sera commissionné, pour mes services secrets et en mon cabinet.

Il est des frontières que l'on ne peut franchir,

là où l'entendement n'est fait que de silence.

Il a trop bien raison, faut pas interdire la loi avant qu'elle ne soit votée,

car quand bien même elle ne concernerait que fort peu de gens,

les justiciables pourraient devenir plus nombreux.