L'accord sur l'existence de frontières n'éclaire donc pas au livre les constitutions de mondes que ces frontières séparent, et les séparations se démontrent entre tiers porteurs de caractères temporels, pour définitions d'Autres assez volatiles en des mondes mouvementés, avec en toile de fond la panne des implications morales.

Se comprend pour l'Autre où il ne doit aller, le vide d'une altérité obstinément sanctifiée, mais l'ailleurs dévolu à l'Autre reste sujet à caution.

Le paradoxe de la morale joue à plein, et la morale se cristallise en moralisme dénonçé, et il faut bien au lecteur supposer plus loin quel plan moral plus loin que toute description.

Seul P S insiste sur l'urgence d'une nouvelle déclaration morale, tandis qu'elle reste entre-deux suspendue à l'interprétation des dires, ce qui n'est peut-être après tout que juste méthode.

Au lecteur invité il reste à conclure, et par avance au delà de l'erreur déclarée, la morale qu'il fera sienne, par delà ses attachements.

Les quatre mains, à moins que les quatres pieds, en quelque morale sont plantées dedans l'ouvrage!

Il reste, me semble-t-il, que chacun s'entendent sur les tombeaux à visiter, mais que chacun s'éloignera dès la sortie du cimetière.

Je n'ai certainement pas le droit de rendre otages de ma pensée ces deux personnalités, dans les propos précédents, et peut-être suivants vers la fin. Si je le fait, cela est tout autant certainement par ce que l'évitement de le faire est chez eux souvent hors propos!...et je ne résiste pas être un véritable Candide, l'Autre d'avenir en minuscule, celui qu'aucun auteur ne pousserait au service de ses thèses.

Poursuivant, le "réactionnaire" n'est défini par A F qu'au delà de toute sérieuse recherche de son origine (1789 et le jacobinisme conséquent!), alors même que la question de l'origine soit déclarée par ailleurs majeure et  pour preuve de toute solvabilité au plan moral, peut-être.

A mon sens, le caractère réactionnaire, c'est dans les manières du face à face des attachements entre soi et tous qu'il faut en rechercher la force.

Au plan moral, les attachements sont difficiles à nier, pour tous individus et dans les altérités véritablement en jeu.

La bataille ne se livre, dans la réalité sauf l'extraordinaire des faits divers, qu'aux définitions proposées pour les réalités, comme les attachements pourraient, dans l'extrême difficulté des allocations du temps, s'y maintenir.

Pourra être maintenue son intimité, derrière la protection avec des attachements, jusqu'à toute interprétation désarmée faite , en littérature comme en urbanité mais en réalités, et parmi les expressions des sujets.