Depuis que je tente de contribuer au débat sur "l'identité nationale",

et comme cela se dit à propos des modérations, je n'arrive pas à publier mes textes, textes qui, simples offrandes aux débats si je les relis, ne sont pas plus pervers que ceux que délivrent le Lagarde & Michard, un biberon de notre formation de Français que je ne régurgiterais pas...

En voici donc ici un bout, c'est tout de même pas torride....

"Le bon goût français, cela fait longtemps qu'il œuvre subtilement à répondre à ce genre de question et indique à ses héritiers qu'il faut d'abord poser la question à tous ceux qui ne seraient pas "Français", pourvu que, évidement sans mode d'emploi, cela soit d'une très française manière.

Que font donc nos ambassadeurs!!?

Sinon, serait là une question pour élites en quête de zélotes,  à moins que sanctifiée n'advienne une question de zélotes en quête de "zélite".

Pratiquement tout est à perdre là si on n'y prend garde, pour un pouvoir d'agrégation qui cherche définition, qui fondra plutôt que formera un pouvoir bien mal engagé, faire la démission des élites devenir l'obscur objet du pouvoir des zélotes."