Le jour quand Schopenhauer, répondant à l'académie Royale du Danemark expliqua que la morale Kantienne aurait par ses dires à trembler sur ses bases, car prétendant le contraire cette morale était quand même entièrement inspirée par les préceptes moraux patiemment advenus en théologie, il dit aussi qu'elle était sinon là établie, finalement  là contenue.

Qu'il se puisse en morale Kantienne quelques origines utiles aux  religions judéo-chrétiennes, l'académie royale n'admis pas telles déductions, introduites pour prémices aux démonstrations suivantes  dans l'ouvrage de Schopenhauer à  l'occasion du concours philosophique proposé.

Kant ne pouvait être que plus loin que cela...

Dans la suite du même exercice, Schopenhauer déclara, une fois lavées toutes importations théologiques, donc problématiques, être les fondements de la morale dans la "pitié".

Est-ce la première expression, ou la seconde qui fit raison pour l'Académie Royale du Danemark à réfuter les conclusions du philosophe, alors qu'il fut dans l'épreuve de leur questionnement le seul concurrent?

Et s'il y avait ce jour une Académie Royale de la Suisse, se pourrait-il aujourd'hui que celle-ci rejette la raison du bon sens populaire, qui par référendum, entraine rejet de quelque architecturale expression religieuse?

Beaucoup de si et beaucoup d'entrées dans ce questionnement, bien trop!

Aujourd'hui, ni Académie Royale, ni dédit de laïcité, ni XIX° siècle, ni question posée à un philosophe....dans la plus vieille démocratie du monde.

Pourtant, le jugement étant à l'œuvre dans un référendum, la morale ne saurait ne pas être à l'œuvre!

On voit bien comment la question est pernicieuse, étant posée par référendum, pour savoir si l'érection de minarets vaut mieux que pas d'érection de minaret!

Pour autant que la morale exclut la religion, poser telle question à tout Suisse qui ne raisonne pas comme Schopenhauer, le conduit à jauger telle religion plutôt que telle autre, mais sortir du champs de la morale, sortir du plan du jugement, et donner une réponse Kantienne, après tout...

Alors, si la morale n'a pas d'importance, et si au cas contraire elle ne revient pas par quelque fenêtre, comme la théologie est revenue par la fenêtre du coté de chez Kant, personne n'aura a comprendre quelque intérêt au résultat du référendum en Suisse, ...et même pourra en imaginer sa parfaite inutilité, alors même que la question a été posée, et que certains ont voulu y répondre!

Il se pourrait donc qu'il n'y ait de "pitié" qu'entre complices, et qu'échappe ainsi au champs de la morale tout jugement individuel, bien que celui-ci soit convoqué pour preuve et consolidation de la démocratie, et tant pis si cette sorte de complicité mine fortement la démocratie elle-même.

Entre amoraux, on se comprend!!!

Reste à voir si vraiment la raison de la "pitié" (donc autant de l'auto-pitié), comme cela pouvait encore s'entendre au XIX° siècle, mieux que la raison inversée du "lynchage", puisque celle-ci est basée sur une plus évidente partition des individus comme aujourd'hui, peut, sans revenir par quelque fenêtre, prétendre fonder effectivement la morale.