J'ai été nommé Ministre cette nuit.

Le Président qui a remarqué que je parvenais à tenir des propos parfaitement dérangeants sans susciter la moindre réaction, m'a demandé de réfléchir au titre de mon ministère.

C'était assez sympa, il m'a tout de suite tutoyé, genre de détail qui m'a permis d'apprécier avec quelle sorte de charisme il émule bien. Il m'a  assuré que mon salaire serait désormais garanti pour toute ma vie, et que je pouvais mener ma tâche en toute quiétude. Et là, j'ai reconnu son goût du travail bien fait.

Je dois reconnaître que ma position morale n'est pas bien claire. Pourtant, je me sens déjà à la hauteur de ma tâche, prêt à servir mon pays, et interprète  ces sentiments positifs comme manière de caution naturelle.

J'hésite sur l'intitulé de ce ministère, pense à quelque chose comme : "Ministère de l'Indignation", voire de" l'indignation nationale".

Mais je pense introduire une dose de concertation, de participation, et même de "participativité" et déjà en appelle à vos expressions, vous promets que nous ferons le tri ensemble.

Dites moi, aidons nous entre tous, commençons par trouver le mot qu'il faut!

Dans l'attente de vos réponses, soyez assurés chers gérés, que nous saurons dire la même chose autrement.